Aller à la barre d’outils

Bénin – Initiative Climat Afrique francophone : des jeunes en formation sur les bio-intrants et bio-digesteurs pour sauver l’environnement

Plusieurs jeunes béninois et africains sont en formation depuis ce vendredi 28 mai 2021 à Cotonou. Cette formation qui porte sur les moyens à mettre en oeuvre pour protéger l’environnement est l’oeuvre du programme Initiatives climat – Afrique francophone (ICAF) Coopération Sud Sud.

Du 28 au 31 mai 2021, les participants à la formation collaborative sur les bio-intrants et bio-digesteurs vont s’entretenir sur le thème « Bio-intrants et biodigesteurs : pratiques innovantes pour une agriculture résiliente au climat ». Il s’agit d’une formation qui consistera à donner des outils nécessaires aux jeunes venus de certains pays d’Afrique sur les bio-intrants (bio-engrais bio-pesticides utilisés dans l’agriculture en milieu paysans) et biodigesteurs (la production de l’énergie à partir de la matière vivante). C’est d’ailleurs pour cette raison que les autorités de la ville de Cotonou ont salué l’initiative.

Pour Brice Enagnon Sohou, Docteur en environnement, c’est une forme de transition entre l’agriculture de synthèse et l’agriculture biologique. Elle outille les cadres de l’Afrique francophone à mieux s’adapter à ce contexte de transition agroclimatique puisque nous sommes dans un contexte de changement climatique où les espèces sont menacées. Ainsi, «la rencontre permettra d’avoir des experts capables de produire des pesticides, des engrais biologiques et transférer les compétences acquises à d’autres pour une meilleure vulgarisation», a-t-il précisé.

Qualité et critères de sélection des participants

Il est à noter que les participants au présent séminaire de formation sont pour la plupart formés dans le domaine de l’environnement, l’agriculture, l’agrométéoroligie et en sociologie de développement. Donc des jeunes qui ont déjà des prérequis sur les thématiques à aborder et qui veulent renforcer leurs capacités sur ces questions. La sélection s’est également basée sur des expériences professionnelles. Des participants venant des institutions proches de la présidence, des cabinets privés et des institutions internationales…

Signalons que plusieurs thématiques seront développées durant ce séminaire de formation à une vingtaine de jeunes sélectionnés en raison de la pandémie de Covid-19. Des communications très enrichissantes qui permettront à ces derniers de contribuer véritablement à la protection de l’environnement.

La formation est organisée avec l’appui financier de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD), du Gouvernement du Québec, et en partenariat avec le 4C et PNUD Maroc et l’ONG AMOCLIMWEC au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *